dilluns, 28 de desembre de 2009

BANDA SONORA, Love me, please, love me

Pensava escriure una reflexió sobre la influència dels antics carrillistes i althusserians en l'estratègia socialista zapatina de transformació de la família "comme il faut", però m'ha entrat gossera i he decidit posar una cançoneta francesa que sempre s'escolta amb agrat. Un tio maco el Polnareff.




Love me, please love me.
Michel Polnareff.

Love me, please love me.
je suis fou de vous.
Pourquoi vous moquez-vous chaque jour
de mon pauvre amour ?
Love me, please love me.
Je suis fou de vous.
Vraiment prenez-vous tant de plaisir
à me voir souffrir?
Si j'en crois votre silence,
vos yeux pleins d'ennui.
nul espoir n'est permis.
Pourtant je veux jouer ma chance.
même si, même si
je devais y brûler ma vie.
Love me, please love me.
Je suis fou de vous.
Mais vous moquerez-vous toujours
de mon pauvre amour ?
Devant tant d'indifférence,
parfois j'ai envie
de me fondre dans la nuit.
Au matin je reprends confiance,
je me dis, je me dis,
tout pourrait changer
aujourd'hui.
Love me, please love me.
Je suis fou de vous.
mais vous moquerez-vous toujours
de mes larmes d'amour ?